L'agility

Agility


Initiation et débutants :

Samedi de 14H à 15H30

Agility Loisir et Confirmés : Mercredi de 15h à 16h30

Samedi de 15h45 à 18h


Agility Compétition :

Mercredi de 17h à 21h

Samedi de 9h30 à 12h

Dimanche de 9h à 12h

Une discipline cynophile qui exige sportivité et complicité avec son chien

Horaires des cours

Sport pour le chien, sport pour le maître, l’agility est une discipline cynophile qui consiste à faire évoluer un chien sur un parcours d’obstacles variés dans le but de mettre en valeur son intelligence, son courage, son écoute et sa précision. Axé sur la complicité entre le maître et son compagnon, l’agility exige une grande minutie dans les indications (gestes, commandement…) et une entente parfaite entre le maître et le chien. Ils forment ensemble une équipe indissociable !

Cette discipline ne peut être envisagée que si le chien possède les bases élémentaires d’éducation telles que le rappel, le blocage, et les positions.

L'agility, pour quels chiens ?

Tous les chiens peuvent faire de l’agility, du plus petit au plus grand, qu’il soit L.O.F (inscrit au Livre des Origines Français) ou non. La hauteur des obstacles de sauts (de 35 cm à 60 cm) varie en fonction de la catégorie dans laquelle se trouve le chien. En France, il existe 4 catégories.

• Catégorie A : pour les chiens jusqu’à 37 cm au garrot

• Catégorie B : pour les chiens jusqu’à 47 cm au garrot

• Catégorie C : pour les chiens de plus de 47 cm au garrot.

• La catégorie D est quant à elle réservée aux races «lourdes» et molossoïdes. Cette catégorie regroupe une liste de races précises telles que le Akita Inu, le Bouvier Bernois, le Hovawart, le Dogue Allemand…

Principe de la discipline

Le parcours d’agility est composé de différents obstacles qui doivent être franchis par le compagnon, dans un ordre précis et le plus rapidement possible. Le maître dispose d’un temps appelé le «repérage» pour découvrir et décider des choix de conduite qu’il appliquera pour négocier le parcours proposé par le juge. Les obstacles peuvent être des sauts (haies simples, pneu, saut en longueur, oxer), des tunnels (souples ou rigides), d’un slalom, d’une table et des obstacles dits «à zones» (la palissade, la balançoire et la passerelle). Chaque erreur de la part du chien dans la négociation d’un obstacle ou du tracé imaginé par le juge sera sanctionnée par une faute, un refus voire une élimination.

L’objectif du parcours est donc d’amener son chien à passer l’ensemble des obstacles dans l’ordre défini par le juge, sans effectuer de fautes, et dans un temps minimal.

Pour en savoir plus : http/www.activites-canines.com

La relation maître-chien en agility

L’agility est pour le chien un jeu pour se défouler et courir avec son maître. Deux éléments sont indispensables : la qualité et la rapidité d’exécution. Chaque maître doit trouver le juste équilibre entre ces deux impératifs. Une parfaite harmonie entre le chien et son maître est indispensable. Le chien doit être, pendant tout le parcours, parfaitement à l’écoute des commandements et doit réagir immédiatement. Tout l’art du conducteur réside en sa capacité à capter constamment l’attention du chien.

Pour une cohésion parfaite entre le chien et son maître, l’animal doit écouter, comprendre et enregistrer l’ordre donné, la réalisation de ce dernier devant être immédiate. Le maître doit, quant à lui, transmettre un message clair, concis et précis, directement exécutable par son compagnon. L’harmonie sera obtenue avec des qualités de réceptivité du chien et des facultés de communication du maître.

Le chien travaille pour faire plaisir à son maître. Il est primordial que le chien apprécie ce moment de détente et il est inutile de vouloir à tout prix forcer l’animal.

* La dispense des cours du dimanche est liée à la présence des moniteurs. Ces derniers sont susceptibles d’être en concours. Dès lors, merci de vous renseigner en cas de doute sur la tenue ou non d’un cours auprès de vos moniteurs ou sur l'affichage posé dans le terrain Agility.

Mise à jour 7 décembre 2017